Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Thierry Carcenac : «Quand je tourne la page, je le fais» : quid de Sivens et de la Zac Les Portes du Tarn ?

Extrait de l'interview :

 

 

"... Il y a aussi Sivens.

 

C'est un autre sujet. Je ne l'ai pas vu venir. Il fallait faire une retenue d'eau avec l'accord du préfet de région, dans des délais très courts pour obtenir des financements. On ne peut que déplorer ce qui s'est passé. La situation était très complexe avec un changement de préfet à un moment critique alors que ça dégénérait. Cela a été une période très dure, on n'en sort pas grandi. Ce sont des épreuves qui marquent...

 

 

Comment voyez-vous l'évolution du Tarn ?

 

Nous sommes passés de la 2e place en Midi-Pyrénées à la 5e en Occitanie. La métropole est très forte et le département ne doit pas devenir qu'un réceptacle de population. Des villes comme Albi s'en sortiront, pour Castres c'est plus difficile car il faut un accès. Ce bassin ne doit pas être un cul-de-sac. C'est pour cela qu'il faut travailler avec la Région pour que Castres-Mazamet s'ouvre vers l'Hérault. À l'Ouest, le projet des Portes du Tarn est fait pour faire venir des entreprises, mais pas des entreprises déjà chez nous. Mais c'est un projet à l'horizon 2 042. Les gens veulent que tout se réalise tout de suite, il faut laisser du temps..."

 

 

 

https://www.ladepeche.fr/article/2017/09/30/2655997-thierry-carcenac-quand-je-tourne-la-page-je-le-fais.html

 

 

 

  • Sivens : un mort, pas de responsabilité établie, beaucoup d'argent public dépensé pour rien et  la Déclaration d'Utilité Publique annulée ;

 

 

  • ZAC les Portes du Tarn : une seule entreprise qui délocalise de Brens (Tarn) implantée, 87 millions d'euros budgétés sur nos impôts et une viabilité financière des plus incertaine.

 

 

"Les gens veulent que tout se réalise tout de suite", et ils n'ont pas tort sur le fond ! M. Carcenac avait, en effet,  indiqué qu'il n'y avait pas d'inquiétudes à avoir car les recettes couvriraient les dépenses, ce qui est loin d'être le cas. La collectivité de Saint-Sulpice commencera à rembourser des prêts en 2019, et il n'y aura pas, comme annoncé, les recettes équivalentes pour faire face aux dépenses. On peut donc dire qu'il y a eu, au bas mot,  une mauvaise évaluation des éléments financiers mis à l'enquête publique. Le dossier ZAC les Portes du Tarn est le plus impactant pour notre collectivité : Mme Rondi, après un revirement sur le dossier (ZAC les Portes du Tarn : Mme Rondi... finie la "fermeté" ....), devra  expliquer son positionnement actuel si elle se représente, et Dgam demande d'ores et déjà aux potentiels candidats à l'élection à venir de travailler sérieusement le sujet et ses impacts pour notre ville. M. Terlier, député REM de notre circonscription, s'est positionné pour un soutien à la ZAC pendant sa campagne, alors qu'il reconnaissait lui-même ne pas bien connaitre le dossier ! Les enjeux sont trop importants pour notre territoire pour que nos élus se contentent d'approximations.

 

 

Dgam

 

Relire :

 

 

 



30/09/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres