Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Souhaitons que les saint-sulpiciens soient plus chanceux… avec leurs élus à venir !

Mme Blanc, élue majoritaire, ayant démissionné, les saint-sulpiciens devraient pouvoir retourner choisir leurs représentants.

 

Saint-Sulpice a détenu des records depuis l’élection de Mme Rondi : 4 DGS, 18 démissions du côté élus majoritaires, 25 côté groupe FN et 2 groupe Bouteselle.

 

Pas beaucoup d’analyse, d’esprit critique, de dénonciation, d’indignation exprimées concernant cet état de fait, alors que beaucoup de gens étaient au courant de la manière dont Mme Rondi gouvernait la collectivité,  personnalités politiques par-exemple, de « gauche », au premier rang duquel M. Carcenac, ancien président du conseil départemental pour cause de dossier ZAC les Portes du Tarn, mais aussi de droite, comme M. Carayon qui préférait une collectivité saint-sulpicienne affaiblie au sein de la CCTA ! Certains poussaient même jusqu’à entretenir une image contrefaite de Mme le Maire, en dépit de toute objectivité, la fin justifiant les moyens (leurs intérêts),  et tant pis pour les saint-sulpiciens !

 

Donc, Mme Blanc démissionne et, contre toute attente,  Mme Rondi continue d’être dans le déni et de régler ses comptes comme à chaque démission : « «C'est dans l'ordre des choses. Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage. Elle m'a déjà trahie une première fois en voulant devenir maire en 2015, puisqu'au départ elle faisait partie du groupe des dissidents avant de se raviser. Depuis, elle a adhéré au PS, puis elle a rejoint La République en Marche (LREM). ». Victimisation et accusations indignes, toujours la même ligne de défense et une impossibilité maladive chez elle  à se remettre en cause et à faire preuve de lucidité… quoique concernant Laurence Blanc, il y a une certaine justesse dans l’analyse de Mme le Maire ! En effet, les positionnements idéologiques de Mme Blanc s’apparentent plutôt à de l’opportunisme qu’à un engagement sincère, mais personne n'est parfait !

 

Honte sur les 11 élus majoritaires, Mme Blanc compris,  qui ont permis à Mme Rondi de se maintenir jusque-là, et blâme particulier à ceux qui ont attisé chez Mme le Maire sa peur du complot permanent - qu'ils s'arrangent comme ils peuvent avec leur conscience !- pour servir leur intérêt personnel.

 

Côté groupes de l’opposition, pas de lauriers non plus à distribuer ! Le groupe Bouteselle s’est maintenu car il semblerait qu’ils ne maîtrisaient pas leurs suivants de liste. Fut un temps certains suivants de liste, en cas de démission des élus en poste de leur groupe,  seraient bien remontés pour les remplacer et cohabiter avec Mme Rondi… mais le vent tournant, les mêmes se  sont permis, par la suite, de critiquer l’action de Mme Rondi qu’ils avaient eux-mêmes contribué à laisser en place (ah hypocrisie et opportunisme quand vous nous tenez !). Côté FN, M. Bros a décidé de se maintenir sans doute pour des raisons partisanes : souhaitons qu’il ait l’occasion de s’en expliquer auprès ses électeurs, expliquer pourquoi, il a permis lui-aussi à l’équipe majoritaire PS de se maintenir aussi longtemps, sauf à penser que son groupe approuvait la politique menée par Mme Rondi...

 

Maintenant, il va y avoir de l’agitation dans l’air : Saint-Sulpice est une ville qui compte pour ceux qui souhaitent « faire des affaires » et pour les partis politiques. Il paraîtrait que, par-exemple, la REM ait commencé à recruter en vue de monter une liste… « apolitique » !!! La mandature Rondi aura malheureusement pour conséquence de  décrédibiliser les valeurs de gauche en général, même si l'engagement à gauche des élus majoritaires restant jusqu'à hier reste à démontrer ! Difficile d'appréhender une Mme Charaix, voir une Mme Blanc comme des femmes de gauche... Ceci étant,  Dgam espère que des courageux essaieront malgré tout de relever le défi en mettant sincèrement ces valeurs en actions. Essayons de passer de l’amertume à un certain optimisme raisonné et souhaitons que cette fois l’intérêt général, le participatif avec les saint-sulpiciens et l’esprit d’équipe animent réellement les personnes désireuses de s’engager… mais au bas mot, pour nous éviter de nouvelles déceptions à venir, qu’elles fassent moins de promesses, mais qu’elles les tiennent.

 

 

Dgam

 

 

Pour nos nouveau lecteurs, un article d'août 2016 : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les dessous de la mandature Rondi… sans avoir jamais osé le demander.

 

 



26/09/2017
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres