Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Saint-Sulpice : Calme plat apparent sur la ville.

Calme plat apparent, mais ébullition en sous-main à propos des futures élections !

 

Qui va faire quoi, combien de listes, retour de Soulet ou pas, Rondi va-t-elle se représenter ou non et si oui, avec quelle étiquette et quels coéquipiers, une liste REM en constitution ou constituée … et surtout, la question importante, notre chère Mme Blanc, celle qui a fini, après mûres réflexions, par porter le coup de grâce à l’équipe majoritaire restreinte, ou celle qui est capable de trahison comme vous voudrez, sic Mme Rondi (Laurence Blanc, adjointe aux affaires scolaires, démissionne : retour aux urnes.), va-t-elle oui ou non se représenter ? Réponse la semaine prochaine, pour ceux qui serait intéressés, puisque Mme Blanc a annoncé à 100% radio qu’elle se donnait le week-end pour prendre une décision (CF http://www.centpourcent.com/les-infos-10/election-a-st-sulpice-les-habitants-sceptiques-8307)…

 

En attendant, rien sur la démission de Mme Blanc, ni sur de potentielles élections à venir sur le site de la mairie : seule modification notable depuis la nouvelle de la démission de Mme Blanc,  l’annonce du conseil municipal prévu le 19 octobre a disparu… Bon, il faut attendre, c’est vrai, que M. Le Préfet accepte la démission de Mme Blanc (mais ça pourrait aller vite) et Mme Rondi doit mûrement réfléchir à sa communication si elle se représente… Mme le Maire a semble-t-il rencontré le personnel, mais n’a pas évoqué les élections à venir. A Dgam, nous croyons qu'elle va se représenter et qu'elle pense qu'elle a de bonnes chances d'être réélue, mais ce ne sont que des supputations car nous n'avons pas de contacts directs, évidemment, avec Mme le Maire...

 

Rétrospectivement, en apprenant la démission de Mme Blanc , on comprend maintenant pourquoi Mme le Maire s’est fendue cette année d’un long courrier aux parents d’élèves et on comprend aussi pourquoi Mme Blanc s’est montrée très présente sur le terrain des écoles à la rentrée : toutes les 2 commençaient peut-être leur campagne sur 2 listes différentes.

 

Relire :

 

 

 

En attendant d’en savoir plus,  quelques informations ci-dessous sur les élections complémentaires intégrales à venir :

 

 

« Les élections complémentaires

 

Mise à jour le 20/05/2014

 

Lorsque le conseil municipal a perdu, par l'effet des vacances survenues, le tiers de ses membres, il est procédé à des élections complémentaires dans le délai de 3 mois à dater de la dernière vacance (article L258 du code électoral).
Dans les communes divisées en sections électorales, l'organisation d'élections partielles s'impose quand la section a perdu la moitié de ses conseillers.

Les élections complémentaires sont dites « partielles » (élection d'une partie du conseil du conseil municipal) ou « intégrales » (élection de la totalité du conseil municipal)

 

Il est organisé des élections partielles dans 4 cas :

 

  • lorsque le conseil municipal a perdu le 1/3 de ses membres ou que la section électorale a perdu la moitié de ses membres.
  • lorsqu'il est nécessaire d'élire le maire ou  un ou plusieurs adjoints. Toutefois, quand il n'y a lieu qu'à l'élection d'un seul adjoint, le conseil municipal peut décider sur proposition du maire qu'il y sera procédé sans élections partielles.
  • lorsqu'il y a eu annulation de tout ou partie des élections
  • sur décision du préfet, même si le tiers de vacances n'est pas atteint, afin de permettre un fonctionnement normal du conseil.

 

Il est organisé des élections intégrales dans 3 cas :

  • annulation des opérations électorales
  • démission collective du conseil municipal
  • dissolution du conseil municipal

 

Cas particulier des conseillers municipaux élus au scrutin de liste (communes de 1 000 habitants et plus)

  • un siège devenu vacant pour quelque cause que ce soit est pourvu par le « suivant de liste » c'est à dire par le candidat venant immédiatement après le dernier élu de la liste
  • lorsqu'il ne peut plus être fait appel au « suivant de liste », il est procédé au renouvellement intégral.

 

http://www.yonne.gouv.fr/Politiques-publiques/Citoyennete-et-Elections/Les-elections/Les-elections-locales/Elections-municipales-complementaires/Les-elections-complementaires

 

 

Nota : à Saint-Sulpice, le groupe majoritaire mené par Mme Rondi ne dispose plus de suivant de liste.

 

 

 

Dgam

 

 

PS : dans l’attente, nous comptons toujours sur Mme Charaix pour publier les comptes rendus de réunions du conseil d’administration du CCAS… à moins qu’elle ne souhaite faire de la rétention d’informations ou que le conseil d'administration ne se soit pas réuni depuis le 15 février 2017. 

 

Relire : CCAS : bonjour la transparence !



29/09/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres