Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Marqués tu fous ?!

Sous les municipalités précédentes les avaloirs pluviaux, les caniveaux, les grilles pluviales étaient régulièrement nettoyés une fois par an. Bon, les trottoirs aussi me direz-vous, les routes aussi, etc., mais on ne va pas non plus passer en revue tout ce qui était fait avant et qui ne l’est plus, ce serait un peu trop rengaine, genre « c’était mieux avant ». En même temps, avant on savait pourquoi on payait des impôts, maintenant on se demande pourquoi on continue à en payer…

 

Toujours est-il que tout un chacun peut constater de visu, dans notre bastide mais également ailleurs en ville, à quel point les dispositifs de collecte et acheminement des eaux pluviales sont laissés à l’abandon, au risque de perdre l’essence même de leur existence (et de fâcher notre ami Jean Paul, Sartre de son nom, pour qui l’existence précédait l’essence. Laisse tomber Michel, ce serait trop long à t’expliquer…).

 

caniveau.jpg

 

 

Si au moins notre excellent adjoint aux travaux y laissait pousser des pieds de tomate cerise ou de la mâche cela aurait une quelconque utilité, mais il faut bien reconnaître que seule la poésie des herbes folles est capable de l’émouvoir…

 

Il faut dire que « La poésie a un bonheur qui lui est propre, quelque drame qu'elle soit amenée à illustrer », comme le disait si bien Gaston Bachelard. Alors, à quoi bon s’indigner de l’état d’abandon de notre commune, du moment que notre adjoint y trouve son compte -en banque- ?

 

 

Dgam



22/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres