Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Les voies sur berge de Mme Blanc.

Mme Blanc, adjointe à l’éducation, périscolaire, etc., a vraiment brillé par sa contribution incontournable au dossier de candidature de notre commune pour accueillir un lycée.

 

RELIRE : http://saint-sulpice-la-pointe-du-grain-a-moudre.blog4ever.com/blog/pas-de-lycee-a-saint-sulpice-nos-elus-remercies-a-la-hauteur-de-leur-investissement

 

 

Nous avions déjà exprimé notre étonnement à la lecture de ce dossier, dont l’un des arguments plaidant en faveur du site de Saint-Sulpice la Pointe comme un atout, était page 4 « les voies sur les berges du Tarn et de l’Agout ».

 

LIRE : https://www.ville-saint-sulpice-81.fr/images/candidature_lyc%C3%A9e_site-min.pdf

 

 

 

Le seul hic c’est qu’il n’y a pas de voies sur les berges, ni du Tarn ni de l’Agout, le seul chemin communal en bordure de l’Agout étant le chemin des Pescayres, lequel finit en impasse. Ce chemin est dans un état lamentable, et même dangereux à telle enseigne que les riverains préfèrent passer dans le champ voisin de peur d’être emporté à l’occasion du prochain effondrement de la berge...

 

 

voie berge.jpg

 

Page 5 du dossier relevant de la compétence de Mme Blanc, un atout mis en avant : « le développement durable : vélo, marche, covoiturage ». Vous avez vu l’état des pistes cyclables,  des trottoirs sales, pas entretenus, récemment encombrés de mobiliers urbains à la gloire de la barbaque industrielle ? Le co-voiturage ? Seule l’aire aménagée par le Département près de l’autoroute existe, la commune n’a rien fait. Pourtant, les parkings de part et d’autre de la gare appartiennent à la commune, laquelle aurait par exemple pu réserver les quelques places les plus proches aux personnes qui co-voiturent. Elle aurait pu le faire là ou ailleurs, peu importe, le fait est que la commune n’a rien fait, et ça se voit. Ce qui se voit aussi, c’est que depuis trois ans que nos élus sont en place le projet d’aménagement du parking de la gare n’a pas avancé d’un poil. Ça ne les a pas empêchés de citer ce projet comme un atout pour la candidature de la ville.  Le comble, c’est que ce projet est très bien subventionné par…la Région elle-même, auprès de laquelle ils candidatent pour accueillir un lycée ! Les élus régionaux qui ont gelé depuis des années des crédits pour rien ont dû particulièrement apprécier que l’on se moque ainsi d’eux…

 

Quoiqu’il en soit, ce que nous savons, c’est que le comité technique de la Région en charge de l’examen du dossier ne se contente pas de rencontrer les élus et de se faire balader par ceux-ci dans la commune. Ils travaillent également, de leur côté, et nul doute qu’ils sont allés sur le terrain vérifier l’adéquation entre les affirmations de nos élus et la réalité. Ils ont sans doute l’habitude d’examiner des dossiers embellissant plus ou moins la réalité, mais là…c’est de l’enfumage  éhonté ! eux aussi on dû apprécier la méthode…

 

N’ayons donc pas peur, encore une fois, de remercier au premier plan Mme Blanc pour son implication, et le reste de l’équipe municipale pour avoir su n’entraîner personne dans une dynamique de candidature qui aurait pu peser dans le choix de la Région. Pour les curieux, et puisque nos élus mettent en avant sous le titre du développement durable la marche, allez donc vous promener chemin des Pescayres juger de par vous-même dans quel état est la voie communale et tout le reste. C’est édifiant.

 

Dgam



25/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres