Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

MAIRIE : conseils municipaux, cérémonies, équipe municipale, marchés...


Mme le Maire dans le déni des élections, suite : l'ordre du jour du conseil municipal du 26 octobre est en ligne.

L'ordre du jour du prochain conseil municipal est en ligne : https://www.ville-saint-sulpice-81.fr/index.php/la-mairie/conseil-municipal

 

 

21 points à l'ordre du jour et combien de conseillers présents ? Les 3 élus frontistes ont annoncé qu'ils n'assisteraient pas à ce conseil. Quid des 5 élus groupe Bouteselle et des 10 élus majoritaires ? Le quorum est à 10 élus présents dans la salle du Conseil (en début de mandature, le conseil comptait 29 élus). Est-ce bien sérieux, dans ces conditions,  d'annoncer un "débat" sur les orientations du Projet d'Aménagement et de Développement Durable de la collectivité ? Mme Bergon, adjointe à l'urbanisme, participera-t-elle à cette mascarade ?

 

RDV le 26 octobre 18H30 salle Spénale.

 

 

Un voeu : serait-il possible d'annoncer les élections du 26 novembre et 3 décembre en "flash info" sur le site de la mairie... ou Mme Rondi et son "EQUIPE" préfèrent-elles ignorer jusqu'au bout cet aspect de la vie de notre collectivité, genre, moins les citoyens sont au courant de ces élections partielles et moins ils en comprennent le pourquoi, mieux c'est ?

 

 

Dgam

 

 

 

Relire : A l'attention de M. le Sous-Préfet, Dgam se pose des questions sur la tenue des 2 conseils municipaux à venir.


21/10/2017
0 Poster un commentaire

Inquiétude à Saint-Sulpice : une maire dans le déni des élections !

 

Voici ce que l'on peut lire sur le site de la mairie :

 

 

 "Projet d’aménagement de l’avenue Charles De Gaulle

 

Consultation des riverains

 

 

650 mètres de l’avenue Charles de Gaulle seront requalifiés sur cette artère principale d’entrée de ville, depuis le rond-point d’En Garric jusqu’à la place du Grand rond.

 

Cette opération vise ainsi à améliorer le confort, la sécurité des piétons et vélos, renouveler les réseaux et réorganiser le stationnement. Le début des travaux est prévu au 1er trimestre 2018 pour une réception fin 2018.

 

 

 

Une réunion avec les riverains a eu lieu le 17 octobre au cours de laquelle a été présenté l’avant projet, mis en ligne accessible en téléchargement par le lien ci-après :

 

                                                                       PLAN                        

 

Afin de contribuer à l’élaboration du projet, la Commune invite les riverains de l’avenue à faire part de leur avis jusqu’au 30 octobre 2017 sur la boîte mail de l’Hôtel de Ville : mairie@ville-saint-sulpice-81.fr

 

Nous vous remercions d’indiquer votre adresse postale pour un meilleur traitement de vos demandes."

 

 

https://www.ville-saint-sulpice-81.fr/

 

 

Nous sommes inquiets : Mme le Maire continue de se comporter... comme s'il n'y avait pas d'élections prévues les 26 novembre et 3 décembre, élections susceptibles de lui faire perdre son titre de maire ! Un cas typique de déni ?

 

 

 

Dgam

 

 

 

 

 


21/10/2017
2 Poster un commentaire

Compte-rendu du conseil municipal du 14 septembre 2017.

Le compte-rendu du dernier conseil municipal est en ligne : https://www.ville-saint-sulpice-81.fr/index.php/la-mairie/conseil-municipal.

 

Remarque : les comptes rendus mis en ligne ne retranscrivent que partiellement les échanges oraux qui ont lieu lors des conseils municipaux et seulement 12 élus assistaient au conseil du 14 septembre (pour mémoire, le conseil comptait 29 élus en avril 2014 !).

 

Par souci d'information, Dgam cite intégralement ci-dessous le point 11 du CR :

 

"Point 11 Souscription d’un prêt à taux fixe pour de l’investissement (DL-170914-0121)

 

 

Mme le Maire précise à l’assemblée que la Commune de Saint-Sulpice-la-Pointe s’est engagée sur de gros projets, tels que la construction d’un nouveau groupe scolaire et la réhabilitation de l’avenue Charles de Gaulle, qui débuteront en début d’année 2018. Ces investissements seront en partie financés par un emprunt.

 

Toutefois, comme d’importantes dépenses relatives aux études et maitrise d’œuvre impactent le budget 2017, il est important de souscrire un prêt de 1 000 000 € avant le 31 décembre 2017 pour préserver la santé financière de la Commune.

 

Le Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées fait une offre intéressante, aussi Mme le Maire propose de profiter du contexte financier favorable et de valider le prêt dans les conditions suivantes :

 

Financement de projets divers : nouveau groupe scolaire et réhabilitation de l’avenue Charles de Gaulle

  •  Montant : 1 000 000 €
  •  Durée de l’amortissement : 20 ans
  •  Taux : 1.81 % fixe
  •  Périodicité : échéance constante
  •  Frais de dossier : 1 000 €

 

 

La Commune de Saint-Sulpice-la-Pointe s’engage pendant toute la durée du prêt à faire inscrire le montant des remboursements en dépenses obligatoires et en cas de besoin, à créer et à mettre en recouvrement les impositions directes nécessaires pour assurer les paiements des échéances.

 

La Commune de Saint-Sulpice-la-Pointe s’engage, en outre à prendre en charge tous les frais, droits, impôts et taxes auxquelles l’emprunt pourrait donner lieu.

Le contrat à intervenir sur les bases précitées et aux conditions générales des contrats du prêteur, sera signé par les soins de Mme le Maire.

 

Le Conseil ainsi informé et après en avoir délibéré,

 

DECIDE par 17 voix pour,

 

-   d’autoriser Mme le Maire à contracter un prêt de 1 000 000 € auprès de la banque du Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées aux conditions susmentionnées.

-   d’habiliter Mme le Maire à signer toutes les pièces nécessaires à la bonne mise en place des présentes.

-   de mentionner que la présente délibération peut faire l'objet d'un recours contentieux devant le Tribunal Administratif de Toulouse dans un délai de deux mois à compter de sa publication.

 

 

DEBAT :

 

Mme Christel CHERIE demande si ce nouveau prêt est contracté pour les projets tels que le nouveau groupe scolaire, la réhabilitation de l’avenue Charles de Gaulle (1ère  tranche) car il lui semblait que les paiements ne s’effectueraient qu’en début d’année 2018.

 

M. Marc FISCHER répond que des dépenses ont déjà été engagées auprès de THEMELIA*."

 

 

 

Comme on peut le constater, un "débat" réduit à peau de chagrin !

 

 

 

Dgam

 

 

 

*Relire :

Opacité sur les marchés publics saint sulpiciens.

Fin du faux suspens, c’est Thémélia qui emporte la mise ! - Conseil municipal du 8 décembre 2016 -.

 

 

 


11/10/2017
0 Poster un commentaire

Mme Rondi, c’est quoi être de gauche ? Faire des ronds de jambe au FN ?

Mme Rondi explique qu’elle a mené une « bonne » politique pour la collectivité… car les 2 groupes d’opposition, droite et FN, ont approuvé ses décisions à la quasi-unanimité tout au long de la mandature.

 

 

  • Les élus du groupe Bouteselle justifient, même si ce n’est guère glorieux, leur maintien au conseil municipal en disant qu’ils ne maîtrisaient pas leurs suivants de liste : certains de ces suivants de liste, critiques maintenant vis à vis de la politique de Mme Rondi, n’auraient pas eu de problème de conscience, dans un passé récent, à prendre la place des élus démissionnaires de leur groupe.

 

  • Le cas du groupe FN est sans appel : ils avaient en effet les moyens de permettre aux saint-sulpiciens de retourner aux urnes depuis longtemps déjà. Avec l'annonce de la démission de leur tête de liste M. Néri, on pensait que c'était chose faite  au mois de juillet 2017  … mais, et contre toute attente,  M. Bros et Mme Bardou, conseillère régionale FN, ont choisi à ce moment-là de faire remonter Mme Bros, suivante de liste et de permettre ainsi à Mme Rondi de se maintenir encore ! S’ils envisagent de remonter une liste FN, ils auront  sans doute des difficultés à mettre en cause la gouvernance Rondi car le groupe FN lui a permis de perdurer jusqu'à la démission d'une élue du groupe majoritaire, la démission qui manquait pour permettre aux saint-sulpiciens à choisir à nouveau leurs représentants (Laurence Blanc, adjointe aux affaires scolaires, démissionne : retour aux urnes.).

 

 

Mais revenons à notre maire de « gauche » toujours au PS* :

 

 

voeux.png

 

  • Pourquoi a-t-elle invité à la rejoindre sur la tribune les élus d’opposition lors des vœux de 2016, ce qu’elle n’avait pas fait bien entendu en 2015 ? L’image était saisissante, élus majoritaires et FN côte à côte ! Pour tout dire, certains élus d’opposition eux-mêmes n’en étaient pas revenus, mais avaient obtempéré ! Pourquoi donc cette invitation surprise sur la tribune ? Pour montrer qu’elle co-construisait sa politique avec l’opposition ? Pour combler le vide d’élus majoritaires à la tribune suite à la démission de ses propres coéquipiers, de gauche ceux-là ? Pour amadouer les groupes d’opposition et pouvoir compter ensuite sur leur soutien ?

 

  • Pourquoi Mme Rondi a-t-elle rendu en juillet 2017  un hommage appuyé, pour le moins déconcertant,  à M. Néri, tête de liste FN démissionnaire ? Rien ne l'y obligeait évidemment : il aurait suffit qu'elle en prenne acte.

 

Relire : Article de la Dépêche signé R. Bornia sur la démission de M. Neri : "La maire rend hommage à l'élu FN démissionnaire".

 

 

Une curieuse façon, tout de même, de marquer son appartenance à la gauche ?

 

Qui se serait attendu en effet à ce qu'une maire PS dresse un portrait élogieux de la personne démissionnaire qui a porté à Saint-Sulpice, comme tête de liste, les idées de l'extrême-droite ?

 

 

Nous savons que Mme -encore- le maire n'est pas à une contradiction près pour asseoir son pouvoir... mais il nous semble que cette attitude troublante, voir choquante, mérite d'être relevée à l'attention des électeurs de gauche. Mme le Maire déclare qu'elle fait toujours partie du PS, très bien, ... mais elle annonce aussi qu'elle va mener à nouveau une liste d'union de gauche... et là, comment la croire ?

 

Dgam

 

 

 

 

 

 

 


11/10/2017
0 Poster un commentaire

Mme Rondi, c'est quoi être de gauche ? Logements sociaux.

Avenir des logements sociaux : nos élus s'en fichent ?

 

Tiens, au fait, du 26 au 28 septembre s’est déroulé à Strasbourg le congrès annuel des Hlm de Strasbourg, à l’occasion duquel des élus locaux ont lancé la pétition "Sauvons le logement social"[1].

 

Cette pétition, pour protéger les locataires, le patrimoine Hlm mais aussi et surtout les capacités d'investissement des bailleurs sociaux, est depuis reprise par nombre de collectivités, qui délibèrent expressément en faveur de cette pétition.

 

Enfin…des collectivités pour lesquelles le logement social est un vrai sujet, ce qui exclut évidemment Saint-Sulpice la Pointe dont nous n’avons entendu aucune mobilisation de la part de ses élus.

 

LIRE : http://saint-sulpice-la-pointe-du-grain-a-moudre.blog4ever.com/logement-social-inquietude-a-tarn-habitat

 

 

Concrètement, chez nous dans le Tarn, cela veut dire que le bailleur Tarn Habitat aura moins de ressources ne serait-ce que pour faire des opérations d’une grande pertinence pour le propriétaire comme pour les locataires. Un exemple ? A Saint-Sulpice, justement, les HLM avenue Camus ont été isolés par l’extérieur, les fenêtres changées, les modes de chauffages changés pour être plus performants, la contrepartie de cet investissement ayant été négociée par par une hausse des loyers…plus que compensée par une baisse substantielle des charges de chauffage ! Gagnant-gagnant, quoi. Un exemple que nos élus auraient pu suivre sur le propre patrimoine communal pour en diminuer les frais de fonctionnement…

 

Quoiqu’il en soit les bailleurs sociaux, mais aussi les locataires, ne manqueront pas de remercier nos élus majoritaires, qui osent encore se dire de gauche, pour leur peu d’engagement … mais bon, ça doit être ça, « être de gauche », pour Mme Rondi ?

 

Dgam

 

 


10/10/2017
1 Poster un commentaire