Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Saint-Sulpice-La-Pointe, du grain à moudre !

Saint-Sulpice, "Il ne faut être redevable qu'à sa conscience [1] »… quand on en a une [2] !

On vous a déjà parlé de l’inconséquence de  notre bientôt ex adjoint aux travaux ? Oui ? On continue... au cas où il envisagerait de se représenter lors des nouvelles élections municipales à venir. Comme les explications et raisonnements ne suffisent pas, depuis quelques temps nous illustrons nos propos de photographies.

 

Dernier exemple en date : la route d’Azas. Alors que quelques centaines d’euros sur 2 à 3 ans auraient suffi à entretenir et préserver l’étanchéité de la route, ce monsieur n’a pas daigné mettre le moindre centime d’euro pour entretenir la route. Résultat : des fissures de 28 cm. de profondeur sur les rampes d’accès au pont franchissant l’autoroute…

 

fer (2).jpg

 

 

 

… et jusqu’à 39 cm. aux environs du franchissement du ruisseau de Toupiac. Il ne s'en est pas occupé car  il croyait fermement que Toupiac est le nom d’un taboulé breton prêt à l’emploi. Financièrement, ce sont donc désormais quelques dizaines de milliers d’euros qu’il va falloir débourser pour rattraper l’incurie de la gestion de notre patrimoine, lequel se sera bien dégradé sous la mandature de Mme Rondi.

 

Cette politique d’abandon partagée par tous les élus de l'équipe Rondi grèvera durablement les capacités de Saint-Sulpice la Pointe quand il faudra remettre la commune d’aplomb, et nous ne les en remercierons pas !

 

 

Dernière remarque, sur les problèmes de souffrance au travail des agents municipaux, M. Marqués, lui, au contraire de Mme Blanc qui l'a découvert récemment, n'a rien remarqué... Regrettable !

 

Dgam

 

 

Enregistrer



28/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres